Les enjeux du plan vélo intercommunal

Les enjeux du plan vélo intercommunal

Par le déploiement de ce plan, la communauté d’agglomération souhaite encourager les modes de déplacements actifs et développer la pratique du vélo (tant utilitaire que de loisirs).
Le plan vélo intercommunal s’articule avec le schéma régional des vélo-routes et voies vertes. Cinq communes de Bourges Plus sont concernées par ce projet (du Nord au Sud) : Marmagne, Bourges, Plaimpied-Givaudins, Saint-Just et Annoix.

La première tranche du projet serait livrée en 2021 (section Thénioux- Plaimpied).
Le comité de pilotage qui a permis l’élaboration de ce plan vélo a notamment associé la Direction Départementale des Territoires, la Région Centre-val de Loire, financeur de l’étude à travers le contrat régional d’agglomération en cours, et le conseil Départemental du Cher.

Le maillage cyclable du territoire de l’agglomération reposera ainsi sur plusieurs niveaux :
? les aménagements cyclables communaux (toujours développés par les communes),
? le plan vélo intercommunal, porté par l’agglomération,
? les itinéraires d’intérêt régional, national, et européen.

Ainsi, 17 liaisons sont prévues, soit 51 km d’itinéraires d’intérêt communautaire à aménager.
Le plan doit avant tout desservir en priorité les zones d’activités et les équipements scolaires, aménager les ceintures de boulevard de Bourges et permettre le rabattement vers le canal de Berry.
L’enjeu à terme est de constituer un périple cyclo-touristique de près de 500 km unissant le canal de Berry et la Loire à vélo (en 2015 : 935 000 cyclistes dont 43% de touristes).

Les itinéraires proposés dans le plan vélo intercommunal de bourges plus doivent impliquer au moins 2 communes de l’Agglomération, desservir des équipements et pôles générateurs de déplacements structurants, ou permettre le rabattement vers un itinéraire d’envergure départemental, régional voire national.