Les enjeux du plan vélo intercommunal

Les enjeux du plan vélo intercommunal

17 liaisons sont prévues sur 10 ans, soit 51 km d’itinéraires d’intérêt communautaire à aménager.
Le plan doit avant tout desservir en priorité les zones d’activités et les équipements scolaires, aménager les ceintures de boulevard de Bourges et permettre le rabattement vers le canal de Berry.

La mise en oeuvre du Plan Vélo Intercommunal avance avec

- Les aménagements du boulevard de la République qui ont été finalisés en début d’année 2019, et qui ont permis d’ouvrir aux cyclistes 400 m de bandes cyclables dans chaque sens.
- L’aménagement de la deuxième séquence de la rue Louis Mallet qui a permis de créer des bandes cyclables sur chaque côté de la voie, sur 1200m dans chaque sens.

En parallèle sont étudiés de nouveaux itinéraires, pour aménager une prochaine tranche de 15 km d’itinéraires, à Bourges et sur d’autres communes de l’agglomération. Les premiers aménagements de cette nouvelle tranche devraient voire le jour d’ici fin 2021.

La mise en oeuvre du Plan Vélo Intercommunal fait l’objet d’un co-financement par la Région Centre Val de Loire au titre du Contrat Régional de Solidarité Territoriale, et par l’Etat au Titre des Territoires à Energie Positive (TEPCV).

Le maillage cyclable du territoire de l’agglomération reposera ainsi sur plusieurs niveaux : les aménagements cyclables communaux (toujours développés par les communes), le plan vélo intercommunal, porté par l’agglomération, les itinéraires d’intérêt régional, national, et européen, comme le canal de Berry à Vélo, actuellement en cours d’aménagement par le Syndicat du Canal de Berry. L’enjeu à terme est de constituer un périple cyclo-touristique de près de 500 km unissant le canal de Berry et la Loire à vélo (en 2015 : 935 000 cyclistes dont 43% de touristes).