L’objet du moment

Plusieurs centaines de deniers, en billon (alliage d’argent et de cuivre), issus des ateliers régionaux de Déols, Gien, Vierzon et Sancerre.

(Re)découverte du trésor monétaire médiéval de la Halle Saint-Bonnet

En 1990, le service archéologique de la Ville de Bourges est intervenu en amont de la construction du parking souterrain de la Halle Saint-Bonnet.

Lors de ces travaux, un trésor monétaire médiéval a été mis au jour. Le contexte de découverte n’est pas clairement renseigné, mais il semble s’agir d’un dépôt isolé.

Lors du « chantier des collections » actuellement mis en œuvre par le Service d’archéologie préventive de Bourges Plus (avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Centre-Val de Loire), l’ensemble du mobilier a été repris, inventorié et conditionné selon les normes de conservation en vigueur.

 

 

 

 

 

 

Ce trésor monétaire a donc été remis en lumière : il s’agit ainsi de plusieurs centaines de deniers, en billon (alliage d’argent et de cuivre), issus des ateliers régionaux de Déols, Gien, Vierzon et Sancerre.

Les monnaies les plus récentes paraissent avoir été frappées vers la fin du 12e s. ou le tout début du 13e s. Toutes ces monnaies avaient été placées dans un petit pot en céramique grise, forme que l’on retrouve systématiquement dans la batterie de vaisselle à cuire des maisons médiévales.

Cette découverte étant malheureusement isolée de son contexte, on ne peut en saisir toute l’importance. Tout au plus peut-on supposer qu’elle correspond à une masse de monnaies extraites de la circulation monétaire habituelle, et mises en réserve pour constituer un petit trésor.