L’objet du moment

Représentant Mercure, protecteur des marchands, des voyageurs et des étrangers, mais aussi, et c’est une originalité propre à la Gaule, des artisans.

Statuette du dieu Mercure

Menée à Bourges en 2013 en amont de l’aménagement d’un lotissement, La fouille archéologique au lieu-dit « Domaine de Vouzay » a révélé une occupation du Néolithique jusqu’au Haut Moyen Âge dans la Vallée de l’Yèvre. Plus de 38 000 objets ont été découverts.
Parmi le mobilier archéologique, une statuette complète a été retrouvée au fond d’un puits. Reposant sur un socle, sa hauteur totale est de 12,1 cm. Elle représente le dieu romain Mercure, protecteur des marchands, des voyageurs et des étrangers, mais aussi, et c’est une originalité propre à la Gaule, des artisans.
Mercure est ici représenté en jeune homme nu, disposant de trois de ses attributs traditionnels : il est coiffé d’un pétase à deux ailerons1, sa main gauche tient un caducée 2 et la droite une bourse suspendue 3
A l’origine, ce bronze appartenait peut-être à un laraire, un petit autel domestique, devant lequel étaient accomplis les rites religieux dans la sphère privée. Par la suite, la figurine a été déposée volontairement au fond d’un puits, peut-être à l’occasion d’un rite de consécration ou d’abandon de la structure, à l’attention d’une divinité protectrice.  
Les différents indices de datation (phases d’utilisation et d’abandon du puits, mobiliers associés) permettent de dater cet objet de la 1ère moitié du IIIe siècle.


1 - Chapeau plat à large bord porté par les voyageurs. Si Mercure porte le pétase muni de deux ailettes, c’est qu’il protège les voyageurs, les ailettes rappelant sa célébrité comme messager de Dieu.
2 - Bâton de berger sur lequel s’enroulent deux serpents. Cet objet est symbole de paix et emblème des messagers, ici Mercure est messager des Dieux.
3 - Cette bourse symbolise les gains issus du commerce et globalement la prospérité.