Vous êtes dans : Accueil > économie > Nos parcs d'activités > Le parc de la Voie Romaine > Sirops Monin : une nouvelle usine en construction sur la ZAC de la Voie romaine

Sirops Monin : une nouvelle usine en construction sur la ZAC de la Voie romaine

© Daniel LUTANIE

Cette nouvelle usine d’une superficie de 20 000 m2 couverts va permettre aux établissements Monin de doubler leur capacité de production

Les sirops Monin investissent plus de 20 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle usine à Bourges. Explications…

© Dahmane

Olivier Monin avait annoncé le 18 novembre 2014, au cours d’une conférence de presse, dans les locaux de l’agglomération Bourges Plus, sa décision de quitter le site historique des établissements Monin, sis Place des Marronniers. « La croissance de l’entreprise rendait nécessaire ce départ. Nous avons tenu en améliorant la production, mais il fallait prendre une décision. En outre, on arrive vraiment à la saturation du site actuel et  on sait très bien que le va-et-vient de nos camions, au nombre d’une cinquantaine par jour, commence à gêner la population, précise Olivier Monin, PDG.

Aujourd’hui les travaux de construction de la nouvelle usine qui abritera les établissements Monin ont démarré sur la ZAC de la Voie romaine.

Une usine de plus de 20 000 m2 à proximité de l’échangeur

© Stéphane Durieu

L’entreprise construit cette nouvelle usine sur une emprise de 13 hectares, près de l’échangeur autoroutier, sur la zone d’activité de la Voie romaine. La surface de production sera doublée et tout sera regroupé sur ce site, y compris la logistique. Le dépôt de stockage que possède l’entreprise près de l’autoroute A71 sera vendu.

Cette nouvelle usine d’une superficie de 20 000 m2 couverts va permettre aux établissements Monin de doubler leur capacité de production, passant de 25 à 50 millions de bouteilles par an.

Une usine flambant neuve au printemps 2016

Les travaux de gros œuvre ont démarré fin juillet 2015.  Les premières machines seront livrées en Octobre. La production devait démarrer à la fin du premier trimestre 2016. Les effectifs du siège investiront le nouveau site début juin 2016.

L’investissement réalisé représente plus de 20 millions d’euros financés sur les fonds propres de l’entreprise, et par emprunts.

Des services de l’agglomération dans les anciens locaux de l’entreprise

« L’agglomération Bourges Plus rachètera les anciens locaux de l’entreprise, qui se trouvent près de l’Hôtel de ville pour y installer des bureaux pour les services communautaires, ce qui est important dans la phase de mutualisation dans laquelle nous sommes lancés  », précise Pascal Blanc, Maire de Bourges, Président de Bourges Plus.

Une vraie « success story » 

C’est Georges Monin qui donne en 1912 son nom à l’entreprise qu’il fonde pour se lancer dans le commerce de vins et spiritueux. L’entreprise se développe à partir des années 20 et commence à s’intéresser aux sirops. A sa mort, son fils Paul Monin lui succède. L’image de marque se construit et l’entreprise acquiert une solide réputation.

Olivier Monin arrive à la tête de l’entreprise en 1992. Après être devenue numéro 1 en France auprès des professionnels, l’entreprise ouvre une usine en Floride tout en recentrant ses unités de production à Bourges.

L’entreprise a fêté ses 100 ans en 2012. Elle est aujourd’hui présente dans plus de 145 pays et sur les 5 continents à travers des filiales ou studios à Dubaï, Kuala Lumpur, Shanghai, Dallas et Bourges.

Les chiffres clefs

© Daniel LUTANIE

450 salariés à travers le monde

160 salariés sur le site de Bourges

160 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014

4 usines : deux en France (à Bourges et à Fresnes-sur-Escault dans le Nord) et deux à l’étranger (aux Etats-Unis et en Malaisie)