Vous êtes dans : Accueil > Environnement > Présentation > Missions > Convention Bourges Plus et Emmaüs

Convention Bourges Plus et Emmaüs

Parmi les déchets déposés en déchèterie, certains objets sont en bon état ou facilement réparables et peuvent ainsi être réemployés. La mise à disposition par Bourges Plus à Emmaüs Cher d’un conteneur maritime sur la déchèterie permettra aux usagers de ne pas jeter leur meuble, leur vaisselle ou tout autre objet encore utilisable.

La réduction des déchets est un enjeu majeur qui permet d’économiser les ressources naturelles, limiter les impacts sur l’environnement et diminuer les dépenses liées aux traitements des déchets.

Cette convention signée lundi 24 novembre 2014 encadre l’occupation d’une dépendance du domaine public sur le site de la déchetterie des Danjons par l’Association Emmaüs du Cher, la mise à disposition d’un conteneur et la mise en place d’une opération expérimentale pour la récupération d’objets « réemployables »

Orienter l’usager vers le conteneur « ressourcerie »

Un salarié d’Emmaüs présent en permanence pendant les heures d’ouverture de la déchèterie informera et sensibilisera les usagers. Il aura pour mission d’identifier les objets pouvant être réutilisés.
Emmaüs Cher a créé deux emplois pour ce projet. L’association Emmaüs du Cher revendra ensuite les objets récupérés sur son site de La Chapelle Saint Ursin.
La mise en place de ce partenariat permettra de participer à la pédagogie du don et du réemploi et contribuera à réduire le volume de déchets promis à l’enfouissement.

Programme local de prévention des déchets

Cette opération est la première du programme local de prévention des déchets de l’agglomération dans lequel s’est engagé Bourges Plus en accord avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie). Ce programme a pour principal objectif de réduire à minima de 7% les ordures ménagères et assimilées en 5 ans.
Une convention sera signée avec L’ADEME et implique que Bourges Plus mobilise les ressources financières et humaines nécessaires qui feront l’objet d’une participation financière de l’ADEME. Un diagnostic sur le territoire sera réalisé (1er semestre 2015), des partenariats développés et en 2015 un plan d’actions détaillé sera proposé.