Vous êtes dans : Accueil > Environnement > Plan Climat Air Energie Territorial > L'Agglo exemplaire pour le PCAET > Lahitolle, un laboratoire pour le Développement Durable

Lahitolle, un laboratoire pour le Développement Durable

Création d’espaces verts et de végétalisation, gestion de l’eau pluviale, circulation, éclairage et insertion sociale font du développement de la Technopôle un modèle

la création d’espaces verts

Quelques chiffres

•    10 000 m² de plantation
•    10 000 m² de gazon
•    10 000 m² de prairie fleurie (sur les parcelles en attente de commercialisation rue M Roy)
•    202 arbres tiges et 60 arbres cépées (dont 91 déjà plantés)
•    30 000 vivaces
•    15 000 arbustes

Critères retenus

•    Différentes essences retenues pour éviter la contamination en cas de maladie
•    Des essences résistantes et adaptées au sol de Lahitolle
•    Amendement organique plus respectueux pour l’environnement
•    Mulch sur 7 à 10 cm d’épaisseur permettant de minimiser l’arrosage et évite désherbage chimique

Gestion de l’eau pluviale

Le système de gestion des eaux pluviales a été organisé de manière à être dans la continuité du Schéma d’Aménagement de Gestion de l’Eau de l’Yèvre-Auron (SAGE Yèvre-Auron ). Ainsi, un système hydraulique mutualisera à la fois des bassins enterrés et des noues.

principe des noues (Agrandir l'image). Plan en coupe des noues

Le principe des noues enterrées permettra de dirigera l’eau lors des évènements pluvieux sur des secteurs précis au milieu de la végétation, limitant les risques d’inondation, tout en s’intégrant à un contexte paysager.
 Près de 3 029 m3 de bassins de rétention et de noues vont ainsi être réalisés.

Une circulation douce

Des circulations douces pour irriguer l’ensemble de la Technopôle

Dans la ZAC, l’attention portée aux circulations alternatives à la voiture permet de répondre aux exigences d’un éco-quartier. Les parcours simplifiés et agréables inciteront les usagers à opter pour des modes de transport «doux».

 Un stationnement public optimisé et mutualisé

La volonté de créer un écoquartier, avec une bonne desserte en transports en commun, des cheminements vélos et piétons pratiques et agréables, induit la recherche d’un usage modéré de l’automobile.

Le stationnement sur l’espace public doit rester pratique pour certains usages (livraisons, visiteurs, PMR, résidents, etc...) mais les aménageurs doivent réfléchir à la manière de décourager l’usage intensif de l’automobile. Il y a une réelle volonté de rechercher la mutualisation des places de stationnement.

 Des potentialités de desserte par les transports en commun

A terme, un nouveau bus pourra entrer sur le site, selon les conclusions de l’étude de restructuration du réseau de transport en commun.

L’aménagement de l’éclairage public

 L’Agglomération, dans la continuité de son engagement en faveur du développement durable, a choisi d’installer un système de candélabres économe en énergie : des luminaires à LEDs ainsi qu’un systéme de régulation horaire permettront d’optimiser la consommation énergétique.

L’insertion Sociale

L’Agglomération a souhaité initier la réalisation des travaux en tenant compte d’une insertion sociale poussée. Les conclusions du dernier rapport du médiateur indiquent des bénéfices importants en termes de résultats :

Extrait du dernier rapport du 6 janvier 2015 du médiateur (BGE Cher) :

« Les 8571 heures fixées initialement ont été atteintes par l’ensemble des entreprises.
L’insertion sur le chantier de la ZAC Lahitolle est exemplaire. Cela a permis de solliciter tout le panel de l’insertion : l’embauche directe, la mise à disposition ainsi  que la sous-traitance à une structure d’insertion. Les personnes intégrées au chantier ont pu bénéficier du savoir-faire et de l’expérience présents sur une opération de cette ampleur.

L’opération a eu une emprise sur le tissu économique local car les clauses ont, en majeure partie, bénéficié à des travailleurs  locaux et a des structures locales  même lorsque les entreprises étaient extérieures.
L’opération a indirectement été utile pour la réalisation d’un projet de pré qualification de jeunes de Zone Urbaine Sensible par la participation d’entreprises présentes sur ce chantier.
De plus, plusieurs personnes engagées au titre des clauses sociales sur ce chantier vont être prolongées ou renouvelées afin de travailler sur  d’autres projets.

L’impact est donc supérieur à la seule durée de l’opération. »